Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La CDG cède 35% a Barid Al Magrib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narl
Admin


Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: La CDG cède 35% a Barid Al Magrib   Mer 7 Fév - 12:32

Le partenariat Sofac-Barid Al Maghrib, un coup gagnant de la CDG
La CDG continue à renforcer son groupe financier comme en atteste le dernier rapprochement de capital entre SOFAC et Barid Al Maghrib. Celle-ci, établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, est en voie de transformer son statut juridique en Société Anonyme.


Cette transformation est importante du fait que c’est cette dernière qui deviendra actionnaire de la SOFAC, filiale de la CDG.
Le lien, entre la Poste et la CDG est institutionnel. La Caisse de Dépôt et de Gestion a toujours siégé au conseil d’administration de Barid Al Maghrib en tant qu’acteur financier aux côtés du Gouverneur de BAM et de plusieurs ministres. De même, la CDG a toujours géré les fonds collectés par la Caisse d’Épargne Nationale, filiale de la Poste.
La réforme de la CDG et sa réorganisation en groupe financier avec différents pôles d’activités ont tout simplement précédé celle de la Poste qui, avec l’arrivée de M. Anas Alami à sa tête, confirme sa détermination à devenir un établissement financier à part entière, géré en tant que Société Anonyme par un management indépendant de son actionnaire, l’Etat. Ainsi, à travers ce partenariat, la CDG va accompagner en partie le nouveau business plan de développement de Barid Al Maghrib. Il consiste à moderniser les produits financiers, à savoir ceux de la Caisse d’Epargne Nationale dont la Poste garde le monopole, les émissions de mandats postaux et la gestion et services des comptes courants postaux (CCP), mais aussi le transfert de cash et, dorénavant, le crédit à la consommation et le leasing sous la coordination de M. Belmaâchi qui chapeaute la direction des services financiers.
Concrètement, Barid Al Maghrib sera dans le capital de Sofac à hauteur de 35 %.Cette participation se fera par voie de cession par la CDG à Barid Al Maghrib de 35% du capital de Sofac à un prix de 470 DH l’action, qui reflète réellement la moyenne du cours boursier de la valeur. En effet, avant d’être suspendue le mercredi 24 janvier, la valeur SOFAC cotait 487 Dh, soit à peine 17 dirhams de plus que le prix de la transaction. Par contre, lundi dernier, son cours a pris près de 6 % à 518 Dh, avant d’être suspendue à la hausse mardi, pour un cours théorique de 601 dirhams. Il faut rappeler que le capital de la Sofac était détenu par la CDG à hauteur de 75,96 %, et de 12,61% par un institutionnel privé, RMAWatanya, le RCAR et, bizarrement, la Somaca, alors que le flottant du titre avoisine les 11,50 %. La CDG restera l’actionnaire de référence avec 40,9 % du capital de Sofac, tout en partageant le management de sa filiale de crédit à la consommation avec son nouveau partenaire. La transaction sera concrétisée dans un délai maximum de 4 mois après la levée des conditions préalables, dont peut être la transformation de Barid Al Maghrib en Société Anonyme.
En ce qui concerne le partenariat de Sofac avec Barid Al Maghrib, il faut savoir que le dernier est déjà distributeur du crédit à la consommation Sofac. Mais, les objectifs du nouveau partenariat sont certainement plus ambitieux, sachant que le communiqué de presse qui annonçait l’opération précisait tout particulièrement que les deux parties comptent déployer « l’ensemble des moyens et des synergies à même de hisser Sofac parmi les premiers opérateurs du secteur du crédit à la consommation ». Cet objectif étant étroitement lié au réseau que Barid Al Maghrib va mettre à la disposition de Sofac. Il totalise 1600 points de vente de l’ancienne Poste, mais également les 858 000 détenteurs d’un CCP et les 2 345 000 titulaires d’un compte sur carnet de la Caisse d’Epargne, (chiffres de 2005) et qui représentent autant de clients potentiels auxquels Sofac pourra proposer du crédit à la consommation.
Il s’agit des produits actuels que SOFAC a rénovés, rajeunis et mis au niveau de ceux de la concurrence, mais aussi ceux qu’elle doit construire pour les clients de Barid Al Maghrib Car, les clients de Barid Al Maghrib ont la particularité d’avoir un petit pouvoir d’achat. On leur proposera donc un crédit à la consommation répondant à leurs demandes, qui financera leurs besoins quotidiens, en accord avec les missions de Barid Al Maghrib, celles d’apporter un service de proximité. De plus, la spécificité du réseau de la poste permettra à Sofac d’atteindre des clients qui ne sont pas aujourd’hui touchés par les réseaux des banques et des sociétés de crédit à la consommation. Ainsi, Barid Al Maghrib poursuivra l’élargissement de son offre bancaire pour répondre aux besoins de sa clientèle. Cet élargissement s’accompagnera de la mise en œuvre de processus opérationnels et de contrôle au niveau des standards du secteur. Autant de réformes pour Barid Al Maghrib dont le chiffre d’affaires doit être boosté, sachant qu’il a à peine augmenté de 4% sur les 3 dernières années 2003, 2004 et 2005, à 1273 millions de dirhams. Ainsi, deux conclusions s’imposent : la première est que le groupe CDG s’agrandit concrètement d’un nouvel institutionnel, Barid Al Maghrib, et continue à se renforcer à prendre des parts de marché et s’affirmer dans toutes les branches de la finance. On le targue d’ailleurs d’occuper la première place de la place. Mais, surtout, sachant que Barid Al Maghrib a des conventions avec Wafasalaf pour la distribution du crédit à la consommation et Wafa Assurances sur la distribution d’assurance des indépendants, on peut prévoir logiquement que l’exclusivité sera donnée tôt ou tard à Sofac, tandis que les produits d’assurances de la Poste seront transférés à Atlanta ou la Sanad.
La seconde conclusion est que Barid Al Maghrib, de son côté, est sur une voie de modernisation continue et prometteuse. Une démarche que ce partenariat facilitera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marocbourse.goodbb.net
 
La CDG cède 35% a Barid Al Magrib
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EUR/USD : L'euro cède du terrain, l'optimisme trouve ses limites
» Le commissaire de Aïn Tédelès décède: Il avait une paire de ciseaux dans l'abdomen depuis 6 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: