Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marché morose en attendant ATLANTA/SANAD et CGI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marché morose en attendant ATLANTA/SANAD et CGI   Lun 2 Juil - 13:02

La Bourse somnole-t-elle avec l’arrivée des premières chaleurs ? Il faut croire que oui. Le marché est gagné par une certaine morosité durant ces dernières semaines. Depuis fin mai, les séances de Bourse s’achèvent sur de faibles volumes de transactions et avec des petites variations indécises, tantôt à la hausse, tantôt à la baisse. A titre d’exemple, entre le 18 et le 22 juin, en cinq séances de cotation, l’indice général (Masi) n’a varié (à la baisse) que de 0,08% avec un volume d’échange de 2,2 milliards de DH . Par comparaison, entre le 26 février et le 2 mars (5 séances également), l’indice avait pris 3,14% pour 6,12 milliards de DH échangés. Ces 3% réalisés en 5 jours seulement représentent la variation du Masi depuis fin mai jusqu’au 26 juin ! Enfin, au-delà de la morosité, c’est aussi la baisse qui inquiète. Que s’est-il passé exactement ? «Après la période de correction qu’a connue la Bourse en mai, l’accalmie s’est installée, les investisseurs attendant des éléments qui donneront un nouveau souffle au marché », explique un trader chez Upline Securities.

Pour pouvoir comprendre le comportement actuel du marché et avoir une idée sur sa tendance durant les prochains mois, il faut revenir sur la période de correction intervenue le mois dernier. Du 8 au 14 mai, la Bourse avait cédé près de 14%, ramenant sa performance annuelle de 34% à moins de 16%. Des valeurs ont, bien entendu, baissé plus que d’autres, et cette tendance s’est maintenue jusqu’à ces dernières séances. Banques, sociétés de financement, cimenteries, sociétés de services informatiques, assurances..., les valeurs qui avaient enregistré des performances record en 2006 et début 2007 ont été les plus concernées par la correction. Certaines ont même aggravé la chute du marché par leur baisse compte tenu de leur poids et du volume qu’elles génèrent.

Pour ce qui est des raisons de cette correction, les avis des professionnels divergent. Certains l’attribuent au niveau de la valorisation générale de la place. «Le marché s’est essoufflé car il était surévalué», indique un analyste financier chez Attijari Intermédiation. Ce dernier, qui qualifie la correction de technique, estime que les résultats 2006 des sociétés cotées ont été largement consommés et que le marché s’est calmé en attendant de nouveaux indicateurs qui permettront de prendre des décisions d’investissement fondées économiquement. D’autres, par contre, affirment que la correction n’a rien à voir avec les fondamentaux des valeurs de la cote et l’attribuent à des mouvements de reprise de liquidités dans le but de saisir des opportunités de placement. «Les investisseurs ont récupéré leurs fonds, certes pour prendre leurs bénéfices étant donné les performances qu’ont réalisées certaines valeurs, mais surtout pour pouvoir participer à d’importantes opérations d’introduction en Bourse prévues pour les mois prochains», explique le trader d’Upline Securities. En effet, nombre d’opérateurs du marché parlent de deux grosses OPV (Offres publiques de vente) programmées pour bientôt qui ont aiguisé l’appétit des investisseurs. Il s’agit, selon les bruits du marché, de l’introduction en Bourse de Sanad-Atlanta et de la CGI (Compagnie générale immobilière, filiale de CDG Développement). L’une d’entre elles est prévue pour le mois de juillet. Pour la CGI, on parle de la cession de près de 30% du capital et d’un montant dépassant les 3 milliards de dirhams.

Ceci étant dit, les deux explications des professionnels au comportement du marché ne sont pas contradictoires. Les investisseurs attendent les premières indiscrétions sur les résultats semestriels 2007 des sociétés cotées pour se repositionner sur les anciennes valeurs de la cote, et les prochaines introductions en Bourse pour pouvoir tirer profit des nouveaux relais de croissance. Au 26 juin, la performance annuelle de la place était de 21,43%. Les acteurs du marché estiment que cette attitude d’attentisme prendra fin durant la période estivale.
Revenir en haut Aller en bas
 
Marché morose en attendant ATLANTA/SANAD et CGI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chine : rififi sur le marché du cuivre !!!!
» rappel historique sur la manipulation du marché de l'or
» Stagnation du marché : le stress monte chez les cambistes
» Effet de la crise sur la segmentation du marché
» Etude de marché salon esthetique et coiffure oriental

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: