Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Avis d'un expert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yaris

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : fes
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Avis d'un expert   Jeu 27 Sep - 18:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
youshi

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 37
Localisation : CASABLANCA
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Ven 28 Sep - 2:51

slt j'ai bien lu l'article et je trouve que c'est un ptt peu desessperant,
mais j'ai une question concerant la souscription multiple, par exemple je veux faire l'achat au nom d'une autre personne sur mon compte à moi, siffit il quelle se presente avec sa cin a la banque et point, et comment ca se passe lors de la vente faut il que cette personne revient encore pour me faire la vente???? merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ayoub37

avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Ven 28 Sep - 6:08

Souscriptions: Le CDVM traque les fraudes

· Des investisseurs auraient souscrit sans apport à l’opération CGI

· Des mesures préventives initiées avec l’opération Atlanta

· Désormais, le déposit de 40% est obligatoire pour tout le monde

Les investisseurs ne semblent pas logés à la même enseigne lors des souscriptions. Le marché se fait l’écho depuis plusieurs semaines de pratiques frauduleuses lors de l’opération CGI. L’ampleur des rumeurs est telle que le gendarme du marché a dû diligenter des investigations. Mais aucune enquête officielle n’est encore menée pour aboutir à des sanctions à l’encontre des éventuels fraudeurs.
«Nous avons constaté des dérapages durant l’opération CGI. Certains opérateurs n’ont pas respecté les procédures légales de souscription», lance d’emblée Amina Figuigui, chef du département opérations et informations au Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM)
Le Conseil mène ces actions autour de deux principaux axes. «Nos premières recherches font état du non-respect des règles de dépôt obligatoires à la souscription des personnes physiques et morales. Certaines sociétés de Bourse recevaient des demandes sans s’assurer de la capacité financière de leurs clients à les honorer. C’est ce qui a d’ailleurs gonflé les souscriptions», indique-t-elle.
Pour rappel, les membres du syndicat de placement sont tenus de bloquer 40% de la somme demandée par leur client, particuliers ou entreprises, si elle est inférieure à 300.000 DH. Le «déposit obligatoire» se réduit à 10% si la souscription est supérieure à ce montant.
Durant la souscription à la CGI, plusieurs demandeurs ont réussi à souscrire avec zéro apport, selon nos sources. Des sociétés de Bourse sont pointées du doigt pour avoir utiliser ces pratiques afin de ramasser le maximum de titres. «Nous ne pouvons pas nous exprimer par rapport à ces accusations tant que nos investigations ne sont pas encore bouclées», indique Figuigui.
Mais le gendarme du marché n’a pas attendu d’aboutir à des accusations ciblées pour entamer ses actions préventives. Pour l’introduction en Bourse d’Atlanta, il a généralisé le déposit obligatoire de 40% à l’ensemble des souscriptions des personnes physiques et morales, quelle que soit leur taille. Une mesure non seulement contenue dans la loi mais prescrite dans la note d’information pour obliger toutes les sociétés de Bourse à s’y plier.
Le deuxième axe d’investigation du CDVM concerne les souscriptions des institutionnels. Là aussi, le CDVM a jugé que certains sociétés de Bourse retenaient des demandes sans tenir compte de la capacité financière de leurs clients. «Il s’agit de fonds d’investissement étrangers, créés pour l’occasion.
Ils réalisent des souscriptions opportunistes afin de revendre les actions qui leur étaient adjugés aux sociétés de Bourse qui ont acheté pour leur compte, quelques jours après la cotation du nouveau titre», explique Figuigui.
Toujours est-il que ce comportement opportuniste est communément admis dans les places financières internationales. Les Hedge funds, dont certains utilisent ces méthodes, sont en plein essor à l’international. «Le problème ne réside pas dans le principe de l’investissement opportuniste, mais dans la nature de ces fonds qui n’ont pas la capacité financière d’assurer leurs placements», réplique la responsable du CDVM.
Des sources proches du marché rejettent en blocs ces accusations. Il est vrai que la pratique opportuniste est nouvelle sur la place casablancaise, mais elle est parfaitement légale, selon eux. Aucun texte réglementaire des transactions boursières ne l’interdit.
Qu’est ce qui se passe exactement? Des opérateurs financiers internationaux profitent de la réglementation en vigueur dans certains paradis fiscaux pour créer des structures d’investissement spécifiques à de grosses opérations, comme celle de la CGI. Dès qu’ils atteignent leurs objectifs de rentabilité, ils sortent en revendant les actifs à leurs partenaires locaux. Encore une fois, le CDVM n’a pas attendu de boucler ses investigations. Il a profité de l’introduction en Bourse d’Atlanta pour initier des mesures préventives. A commencer par un listage des entités entrant dans cette catégorie des investisseurs institutionnels. En outre, il leur a imposé un déposit obligatoire de 5%, alors qu’ils n’étaient pas soumis à cette règle auparavant. Une mesure inscrite également dans la note d’information de l’opération. «Nous avons aussi recommandé l’exclusion de certaines sociétés de Bourse du syndicat de placement de l’opération Atlanta», affirme Figuigui. D’ailleurs, ces mesures ont retardé d’une semaine le visa du CDVM pour cette introduction en Bourse, selon nos sources.
L'économiste 27 sept 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TRABANDO
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Ven 28 Sep - 10:54

youshi :::: seul vos descendants peuvent souscrire lors d'introduction via votre compte ,à savoir que ses dérniers doivent etre mineur, dans ce cas il vous suffit de présenter une copie de la page de votre fils ou fille sur le carnet d'état civile à votre banquier.
Revenir en haut Aller en bas
laarouss
Invité
avatar


MessageSujet: ?   Sam 29 Sep - 8:54

Cela est il inscrit quelque part dans la loi ?Question
Revenir en haut Aller en bas
TRABANDO
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Sam 29 Sep - 9:35

cher laarouss, si tu fait un petit retour sur le détail d'annonce de l'introduction de chaque nouvelle société , vous y trouverai une petite préambule qui confirme ce ke j'ai dit .
exemple: si tu va à la page 46 concernant l'annonce d'introduction d'ATLANTA SANAD tu trouvera ce qui suit:



2.9.3 Conditions de souscription
a. Ouverture de compte
- Hors enfants mineurs et hors investisseurs au type d’ordre V, les opérations de
souscription sont enregistrées dans un compte titres et espèces au nom du souscripteur
ouvert auprès du membre du syndicat de placement auprès duquel la souscription est
faite.
- Pour les enfants mineurs, les souscriptions peuvent être enregistrées soit sur leurs
comptes soit sur celui des personnes habilitées à souscrire en leurs noms, à savoir celui
du père, la mère, du tuteur, ou du représentant légal de l’enfant mineur.
- Pour les investisseurs au type d’ordre V, seule l’ouverture d’un compte d’intermédiation
sera exigée.
- Toute personne, désirant souscrire auprès d’un membre du syndicat de placement, devra
obligatoirement disposer d’un compte ou ouvrir un compte auprès dudit membre.
- Pour effectuer une ouverture de compte, le membre du syndicat de placement doit
exiger :
♦ Une copie du document d’identification du client (carte d’identité nationale,
carte de séjour, registre de commerce, passeport,…) ; et
♦ Un contrat d’ouverture de compte dûment signé par le souscripteur, sous
réserve de compatibilité avec la politique commerciale dudit membre du
syndicat de placement.
Revenir en haut Aller en bas
TRABANDO
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Sam 29 Sep - 9:38

dans la page 49 vous trouverai :
"Une même personne ne pourra réaliser plus de deux souscriptions pour le
compte d’un tiers."
Revenir en haut Aller en bas
venest
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis d'un expert   Sam 29 Sep - 17:07

ceci en ayant une procuration via un notaire pour les deux personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis d'un expert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis d'un expert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préavis cadre dirigeant
» Mon préavis
» Avis de Réponse à Top-Placement
» Traders Expert avec 2,8 % per jour du lundi - vendredi
» DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS préavis + jours de fractionnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: