Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ANALYSE GRAPHIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Samurai
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mar 8 Jan - 1:32

Je vois aucune valeur ajouté apporté par mr imhassan si ce n'est critiquer le travail des autres, et à mr Doc, je dis que pour la détection de moment opportun d'achat et de vente il y a des indicateurs calculé sur des modeles statistiques et les chandeliers japonais qui sont trés efficaces et utilisés depuis longtemps sur les marchés .. le fatalisme ca n'existe pas sur la bourse .
Revenir en haut Aller en bas
TIZNY

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 48
Localisation : agadir
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mar 8 Jan - 7:06

doc a écrit:
l'analyse graphique ne vaut rien sur la bourse marocaine qui est au stade embryonnaire sans véritable recule. Utiliser les courbes peut s'averer très risqué. Choisir un bon timing pour l'achat et pour la vente en suivant de facon continue une valeur sure en se referant à son historique lors de la dernière année peut etre plus interessant.
Donc investissement sur une valeur "sure" , positionnement optimal à l'achat et à la vente et un peu de chance remplaceront aisement une lecture hasardeuse des courbes locales.
Idea
il ya un peu de vrai dans tout ca, mais le chois du bon timing s'verre parfois defficile; et c'est la que l'anlyse technique peu donner un coup de pouce, non ? Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
habibzou
Invité
avatar


MessageSujet: mais non IMAHASSAN   Mar 8 Jan - 7:19

CHER AMI
ne t'enfait pas pour les autres tu dois faire le plaisir pour les autres sans
attendre les satiffaires mais satisfait toi meme et une partie de tes amis bon courrage
Revenir en haut Aller en bas
doc
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mar 8 Jan - 13:19

est ce que quelqu'un parmi vous peut citer une reference écrite concernant une recomandation marocaine d'chat ou de vente d'une valeur x basée sur les statistiques qui s'est finalement avéré correcte?
Dans la presse marocaine la majorité des "analyses" sont basées sur des rumeurs , des suppositions, des soit-disants augmentations de chiffres d'affaires et surtout des transactions secretes orchestrées par les gros porteurs et les gros cigares.
je ne preche pour la paranoia mais pour la prudence.
A vous
Revenir en haut Aller en bas
manal

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: voici un OUAJDI qui a fait beacoup d-argent avec analyse gr   Ven 11 Jan - 2:35

graphique et a la bourse de casa.


BELLE HISTOIRE POUR CE we
Mostafa Chakroune: « Notre métier est l’un des plus beaux et des plus dangereux au monde ! »
Mostafa Chakroune est l’un de ces riches traders marocains qui ont compris les ficelles de la bourse. Cet autodidacte ne jure que par l’analyse technique.

Par Adama Wade, Casablanca

Septembre 1998. Les valeurs mobilières sont à leur pic historique à Casablanca. La corbeille attire des centaines de petits porteurs par jour, fascinés par l’apparente facilité du gain et sourds aux avertissements discrets du marché. C’était encore la belle époque. Tous les jours, les mêmes contes de fée. Des destins changés au contact du marché. Le voisin palier qui a acheté sa Porsche avec ses gains à la bourse, le boulanger du coin qui a vendu son commerce pour faire de la bourse, le médecin qui a délaissé le bistouri pour le tablier du trader… etc. A Oujda, à 600 km de Casablanca, à la frontière algérienne, un jeune agent immobilier, autodidacte, entend parler au café du coin de cette mystérieuse place casablancaise qui transforme de jeunes gens en millionnaires. « C’est haram », lui lance l’un de ces vieux Oujdis. « C’est pour les riches ! », lui rappelle un ami.

Premières déconvenues
Il en fallait beaucoup plus pour décourager un Mostafa Chakroune, lassé d’attendre le décollage des revenus du courtage dans l’immobilier. sur le conseil de son banquier, il se lance dans la bourse, achète du « General Tire » et du « BNDE ». Premières déconvenues. L’action de la BNDE (Banque nationale de développement) dégringole. Fallait-il vendre ? Le banquier est d’avis qu’« il faut attendre encore. » Un avis mortel. la BNDE touche le plancher. L’OPA lancée par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ruine l’espoir des petits porteurs. M. Chakroune est obligé de céder à 50 dirhams l’unité des coupons acquis à 450 dirhams. D’un autre côté, rien ne va plus pour la société General Tire, qui finira, elle, par fermer boutique. Le sage banquier se cache désormais en voyant venir son client. De cette entrée en matière, M.Chakroune gardera une méfiance encore intacte aujourd’hui vis-à-vis des banquiers et des gestionnaires de fonds. « L’analyse fondamentale raconte de belles histoires sur les entreprises, leurs bilans, leurs perspectives. Rien de tout cela n’arrive. Je le sais pour l’avoir vécu », confie-t-il, bien calé dans son fauteuil de PDG de la société Trading Partener’s Services Finance (TPS Fin), créée en 2005 avec, déjà deux ans plus tard, un portefeuille solide.




Mostafa Chakroune, la réussite d’un trader marocain autodidacte.
Oraison funèbre
Ce que le jeune Mostafa Chakroune ignorait au moment de se lancer en bourse, c’est que celle-ci entrait dans une nouvelle phase, la plus meurtrière qui soit depuis la grande réforme de 1993. La baisse allait durer de 1998 à 2002. « Quand je suis arrivé, les rats quittaient déjà le navire. J’ai mis mes économies en jeu. Je ne voulais pas perdre. Quelque chose me disait de rester. » C’était « l’oraison funèbre du petit porteur », tiré de ce poème qui circulait dans les milieux casablancais à l’époque et dont l’auteur présumé, M. Chakroune, continue encore aujourd’hui de nier la paternité. Morceaux choisis : « C’est de ma faute, je n’ai pas écouté mon ami le vieillard / Le jour où la bourse est entrée dans ma vie, je n’ai pas pu faire demi-tour / Et il m’a dit attention, petit porteur / Là où tu vas, on appelle pas les choses par leurs noms. » Toute l’amertume d’une ambition de gain contrariée par l’humeur du marché.

S’informer
Personne ne trouvait les vraies explications à cette baisse. Pas plus à Casablanca où analystes et journalistes continuaient de faire pleuvoir des notes optimistes, qu’à Oujda, où l’on s’occupait aux « choses réelles », au commerce, aux moulins, à l’immobilier et, pour de nombreux jeunes, à la contrebande. Fermement collé à la bourse, contre l’avis des siens, Chakroune part à l’assaut de la seule chose indispensable pour le milieu : l’information. Lui qui n’avait pas le bac comprenait que seule la maîtrise de « cette matière première » pourrait l’aider à anticiper les tendances. Mais comment s’informer lorsque l’on n’est pas du cru ? A l’aide d’Internet, produit de luxe à l’époque. Le futur PDG tombe sur une présentation de « l’analyse technique », outil d’aide à la décision fondé sur l’évolution des cours de bourse et des volumes de transactions. C’est le déclic, la sublimation. Le jeune agent immobilier tient enfin le taureau qui va le mener à la conquête de l’arène casablancaise. « L’analyse graphique, c’est l’analyse psychologique d’un comportement humain, celui de tous les acheteurs et de tous les vendeurs », lance-t-il en pointant une luxueuse station de trading qui lui permet de suivre en temps réel la quasi-totalité des marchés boursiers mondiaux et les fluctuations de devises. « Le seul conseil que je donnerai à ceux qui veulent se lancer en bourse est ceci : le marché réagit aux comportements et non aux fondamentaux, et… »

Spéculer «trading », c’est le plus beau et le plus dangereux métier au monde après celui de guerrier.

L’explication est interrompue soudain par un signal sonore qui projette le trader de son fauteuil comme un ressort. «Voilà un “ doji ”, là c’est un début de retournement de tendance. Regarde, il vient de franchir sa moyenne mobile a la baisse, il faut prendre une position. Je dois sortir... » Sortir signifiant vendre, céder une position, dans le jargon du trading. Puis, après la transmission de l’ordre, faite par téléphone, et un rapide clic sur le « bras de fer » euro/dollars, à l’avantage du premier, la discussion reprend son cours. « Le fondement de l’analyse technique est simple : tout s’intègre dans le comportement des vendeurs et acheteurs. » Inutile de plaider devant cet adepte du chartisme l’importance d’un bilan certifié par les commissaires aux comptes, les éléments financiers et industriels d’une entreprise. Il vous balancera le scandale « Enron » à la figure. Ironisera, en rappelant que « les notes de recherches veulent dire ce qu’elles veulent dire » avec l’air de quelqu’un qui en sait plus qu’il n’en veut dire.

« La bourse est ma plus belle histoire ! »
Et si vous insistez sur la fiabilité de cette « analyse technique », son « caractère peu scientifique », l’argument massue tombe : « vous avez en face de vous, l’exemple d’un homme qui doit tout à la bourse. Je suis venu tout nu à Casablanca, avec 113 000 dirhams. Je pèse aujourd’hui des millions. Plus de 120 personnes travaillent aujourd’hui sous mon compte. Je dois tout à la bourse et à l’analyse technique. » Pour Chakroune, « tout se reflète dans les cours, tout est flou dans les comptes. L’histoire se répète sous forme de graphique. » Et comme pour porter l’estocade : « si vous êtes petit porteur, vous n’avez aucune chance en suivant les bilans. Ils sont intégrés d’avance, anticipés par ceux qui ont l’information, sachant que l’expert comptable, le commissaire aux comptes, informe d’abord son neveu. Or, l’analyse technique reflète le comportement global des initiés et non initiés. » C’est avec l’opiniâtreté qui le caractérise que le jeune Oujdi s’est distingué depuis son arrivée « physique » à Casablanca en novembre 2002, en remportant successivement quatre prix en trois championnats marocain de la bourse. « Il y avait 15 000 candidats à chaque fois. Pensez-vous que c’est le hasard qui m’a porté en tête ? » Ses gains engrangés depuis la reprise de la bourse en 2003 lui donnent enfin cette reconnaissance auprès de ses pairs, un tantinet dérangés qu’un non « bardé de diplômes vienne troubler le fleuve tranquille de l’analyse fondamentale... »

«Quand je suis arrivé, les rats quittaient déjà le navire. J’ai mis mes économies en jeu. »

Lui, qui n’est ni sortant de Harvard, ni du HEC Paris, se retrouve aujourd’hui à la tête d’un centre de formation, expliquant aux jeunes analystes des sociétés de bourse et de gestion les fondements de sa méthode. Représentant exclusif des logiciels en vogue sur le sujet, sur toute la zone Mena, l’ancien agent immobilier se rêve désormais en Gérard Sagnier, seul adepte de l’analyse technique parmi les 24 analystes fondamentaux de la célèbre salle de marché du Crédit agricole France.

« Un bon trader croit à la providence, non au hasard ! »
Dans son bureau chic sis à l’Espace Porte d’Anfa, au milieu de ses courbes et de ses collaborateurs, Mostafa Chakroune, professe la seule formule qu’il sait prouvée : « Je rentre au plus bas et je sors au plus haut. Je n’ai pas besoin du bilan de l’entreprise. Je rentre au démarrage d’une tendance et part à la fin. C’est facile. » Facile ? « Oui ! ». Surtout quand on est passionné et qu’on a de la discipline. « On dit que le marché est irrationnel. Je n’en crois pas un mot. Moi, je le vois rationnel de bout en bout. Je suis discipliné. Dans ce métier, il faut savoir être fidèle à une méthode. Le plus difficile est de ne pas se laisser influencer par les bruits du marché… » Autrement dit, il faut se fier au logiciel, appliquer les signaux d’achat et de vente quelque soit la tendance générale du marché : « L’analyse technique nous apprend à gagner à la hausse et à la baisse, dans toutes les situations. » Une formule magique qui fait de M. Chakroune l’un des amants les plus assidus de la bourse. « C’est un bel instrument, le plus égalitaire qui soit. C’est une chance inouïe donnée aux épargnants. On peut acheter et vendre au téléphone, par Internet, par SMS, dans l’anonymat total. C’est un monde beaucoup plus sain qu’on ne le croit… » Et de se rappeler les conseils de ce vieil Oujdi qui décrétait la bourse illicite. « Ce n’est pas un jeu de hasard, loin de là. D’ailleurs, un bon trader ne croit pas au hasard. Il doit croire à la providence. Rien n’arrive par hasard… »




Avec John Bollinger l'inventeur des célèbres « bandes de Bollinger » qui permettent de mesurer la volatilité d'un titre.
Quelle hérésie !
A entendre parler cet « illuminé » de la bourse pendant des heures, entre les « bandes de Boulinger » et les « bougies japonaises », on pourrait décréter que tout le monde a compris les ressorts du marché sauf les socialistes français. Eux qui voulaient taxer les plues values boursières ! Quelle hérésie ! Là, un sourire d’un homme habitué à défendre l’honorabilité de son métier et qu’on croirait sorti tout droit de « L’Argent », l’un des romans à succès d’Emile Zola. : « Spéculer, ce n’est pas facile. Ce mot est grand, noble. Je préfère d’ailleurs le mot anglais “ trader ”. » Et de s’étonner de cette étonnante position du grand public qui considère souvent ceux qui spéculent en bourse comme des paresseux qui gagnent de l’argent sur le dos du peuple. « Eh ben, ils ne voient que les réussites. Je connais des milliers de personnes qui ont tout perdu avec la crise de 1998. Il y a des drames familiaux… » Bref, le trading n’est pas donné à tout le monde. « C’est le métier le plus beau et le plus dangereux au monde, après celui de guerrier. » Une analogie expliquée par son auteur : « en prenant une position, le spéculateur s’expose aux risques (la sanction est immédiate), comme le guerrier avançant vers le champ ennemi. On ne sait pas d’où va venir le danger. »

«Le seul conseil que je donnerai à ceux qui veulent se lancer en Bourse est ceci : le marché réagit au comportement et non aux fondamentaux »

En fin de compte, le bon spéculateur, le Day-Trader, celui qui clôture ses positions tous les jours, est un professionnel qui danse avec la tendance du marché. « Le marché poursuit son chemin depuis la nuit des temps. C’est à toi de deviner là où il veut t’entraîner », déclare celui qui fait continuellement recours à l’analyse technique pour anticiper, éviter les obstacles et, comme lors de la correction qui a sévi à la Bourse de Casablanca en mai dernier, liquider ses positions risquées, et surfer sur la vague à la veille d’un bouleversement.

Sensations extrêmes ou la prime du marché…
Quand on joue avec « la tendance » pendant aussi longtemps, c’est que forcément on y tire, en plus de l’argent, quelque chose permettant d’entretenir la flamme. « Le marché est imprévisible. Il m’arrive de vivre l’euphorie, l’inquiétude, la peur et la joie en une fraction de seconde… » De nouveau le téléphone sonne, pour la millième fois. A l’autre bout du fil, le Day-Trader apprend qu’une grande banque de la place a décidé de tenir son conseil d’administration dans l’un des pays de la péninsule ibérique et qu’il est possible qu’un grand groupe rejoigne son Conseil d’administration… « rumeurs et tentations, voilà le genre d’infos qui tue... ! » Cela ne l’empêche pourtant pas à se référer aux courbes. Chose qu’il fait mille fois par jour, à chaque coup de téléphone, au moindre bruissement du feuillage de l’arbre boursier. « Il faut rester à l’affût. J’aime le métier pour ça, pour cette excitation permanente. » Et de se faire plus lyrique : « Le marché et le trading m’apprennent à connaître mes capacités humaines, ma proportion à encaisser le choc. Je me suis découvert grâce au marché. Je peux travailler pendant des heures. Je suis heureux, heureux de créer de l’emploi avec la bourse. » Puis, un dernier prêche envers les idéologues qui ont survécu au mur de Berlin. « La vraie égalité des chances, c’est à la bourse qu’on la trouve. Tu n’as besoin que de ton flair, d’apprendre et de comprendre le marché. » « Et d’un bon logiciel », aurait-il pu ajouter. Mais là, c’est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manal

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: CORRECTION DU MASI UNE FOIS ATTEINT 90 EN RSI   Lun 14 Jan - 3:30

POUR CEUX QUI GERENT LEUR PORTEFEILLE EN UTILISANT LES INDICATEURS RSI.
UNE VRAIE CORRECTION PAR PRISE DE BENEFICES EST ATTENDUE UNE FOIS LE RSI MASI ATTEIGNE LES 90 92 POINS.

LE MASI ETANT ACTUELLEMNT FAIBLEMENT SURACHETE
VOICILE GRAPHIQUE RSI DU MASI AU 09/01/2008



CLIQUEZ POUR AGRANDIRE
BONNE JOURNEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redouane
Invité
avatar


MessageSujet: d'ou commencer?   Lun 14 Jan - 5:32

pour pouvoir faire des analyses graphique, y a t-il un document qui peut nous aider a comprendre et a faire ces analyses?
MeRcI
Revenir en haut Aller en bas
internau
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mar 15 Jan - 15:40

quel est le logiciel que vous utilisez pour tracer ce genre de graphique?
Revenir en haut Aller en bas
le kabal



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: matel pc market   Mar 15 Jan - 19:04

salut manal...je suis un nouveau venu dans l'arene des traders .....j ai acheté pas mal d'actions.dernièrement..........entre autre 50 actions matel pc market a 459.00 dh j ai du passe l ordre de commande par la banque....ils m'ont acheter au prix le plus haut du marché ...........maintenant le prix a baissé ........mais d'après mes analyses plus basées sur la logique les secteurs en voies de développement .....et et la politique gouvernementale .........je pense que le marché des tics va connaitre une révolution dans les 6 prochains mois qu'est ce que tu en penses et que dois je faire de ses actions ?..je te remercie d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
halima
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 1:25

salut manal j'ai 35 ans et je me suis pas encore marié j'ai consulté toutes les chouafates sans qu'aucune ne me donne une bonne réponse est ce que tu peux me dire quand viendra ma victime ... ca devient vraiment nul ce blog chacun nous ramène sa propre conception des choses et nous parle d'analyses et blabla ..
Revenir en haut Aller en bas
forumist
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 5:20

halima a dit
salut manal j'ai 35 ans et je me suis pas encore marié j'ai consulté toutes les chouafates sans qu'aucune ne me donne une bonne réponse est ce que tu peux me dire quand viendra ma victime ... ca devient vraiment nul ce blog chacun nous ramène sa propre conception des choses et nous parle d'analyses et blabla ..
salut halima
un peu de respect pour les autres si tu n as rien a dire boucle la et va chercher ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
halima
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 5:30

a si forumist garde ton langage de racaille pour toi .. il est bien écrit noir sur blanc que c'est topic d'analyse graphique c'est à dire technique .. alors pourkoi certains parlent de leur métier d'econometre qui fait la grosse tete et un autre qui me parle d'analyse logique des tics qui vont démarrer en 6 mois .. autant parler de mariage
Revenir en haut Aller en bas
le kabal



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: justement....   Mer 16 Jan - 12:33

justement j ai demandé a ceux qui savent faire des graphiques des réponses sur l'action de matel.........je vois pas en quoi certains sont mécontent........le plus important dans tout ca ..........est de s'imprégner de l'analyse technique....ceux qui ont un problème ...lah y chafi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le kabal



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: justement....   Mer 16 Jan - 12:34

justement j ai demandé a ceux qui savent faire des graphiques des réponses sur l'action de matel.........je vois pas en quoi certains sont mécontent........le plus important dans tout ca ..........est de s'imprégner de l'analyse technique....ceux qui ont un problème ...lah y chafi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taoufik0
Invité
avatar


MessageSujet: analyse graphique   Mer 16 Jan - 14:08

slt tt le monde est ce que kelk1 peut nous informer sur matel pc market ca fais du temps qu'elle bouge plus et merci
Revenir en haut Aller en bas
Anti-cho
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 17:02

halima, retourne chez tes chouafates, la bourse n'est pas ton domaine lol! . tu n'as rien apporté de nouveau alors pkoi tu critiques les gens?
ceci dit, pour les gens qui s'interessent à l'analyse technique voici quelques sites que j'ai trouvé:
Revenir en haut Aller en bas
Anti-cho
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 17:11



bon courage les amis

Pour MATEL je crois que c'est une bonne valeur elle a de bon resultats mais ds la bourse il faut faire tjr attention en fixant un prix de vente à petite perte le cas ou le cours chute trop, pour ne pas perdre bcp d'argent. c'est ce qu'on appelle le stop loss.

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Anti-cho
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Mer 16 Jan - 17:12

pkoi les liens ne passent pas j'ai posté 2 messages avec des liens internet mais n'apparaisent pas ???
Revenir en haut Aller en bas
hamila
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Jeu 17 Jan - 2:16

je ne vais pas parler de mariage mais de matel.. la principale cause de chute de son cours c'est que c'est une entreprise qui a un déficit énorme en terme de communication, depuis son introduction on a jamais entendu parler de meeting ou communiqué de presse fait par son management .. ceci est dû surtout à sa structure familiale .. la communication sur la bourse c'est important et c'est ce qui fait la réussite dE Addoha ou IAM.
Revenir en haut Aller en bas
forumist
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Jeu 17 Jan - 4:37

salut halima
bienvenue au forum c'est le genre d'intervention qu on aimerait avoir
merci
Revenir en haut Aller en bas
youshi

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 37
Localisation : CASABLANCA
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Jeu 17 Jan - 11:37

hamila a écrit:
je ne vais pas parler de mariage mais de matel.. la principale cause de chute de son cours c'est que c'est une entreprise qui a un déficit énorme en terme de communication, depuis son introduction on a jamais entendu parler de meeting ou communiqué de presse fait par son management .. ceci est dû surtout à sa structure familiale .. la communication sur la bourse c'est important et c'est ce qui fait la réussite dE Addoha ou IAM.

slt
moi je pense k tt le secteur qui pas vraiment en bonne sante suffit de voir les indices sectoriels, le tic a perdu +de 3%, et l'echec du microdata à l'intro chose qu'on voit pas tt les jours,,,,,, bref l'investisseur marocain fait pas tres confiance à la nouvelle tech il prefere +tot l'immob Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
najatte
Invité
avatar


MessageSujet: ste informatique   Jeu 17 Jan - 13:31

tres juste youshi
Revenir en haut Aller en bas
halima
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Ven 18 Jan - 4:09

l'investisseur s'intersse à l'entreprise qui sait mettre en valeur sa croissance et communique a tour de ses projets dans l'immobilier addoha est un maitre en la matière .. et contrairement à ce que tu dit mr youshi l'investisseur de se désinteresse pas des valeurs technologique IBM en est un parfait exemple son cours évolue fortement chaque fois que son management fait des annonces ..
Revenir en haut Aller en bas
youshi

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 37
Localisation : CASABLANCA
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   Lun 21 Jan - 10:48

j'ai pas essayé de te contre dire halima, j'ai voulu juste apporter mon point de vue,
je pensais que c pas les annonces ou la comm seule sur la croissance de l'entreprise qui peut mettre en valeur ses actions, il fo qu'il y est une croissance tt d'abord avant de parler de la comm, une chose qui m'étonne pr le secteur tic, au moins pr le moment....
autre chose, il me parrais que tt les indices sur le secteur n'encourage personne à y investir, plus les chutes dès la premiere cotation, et pr les qlq societes qu'ont dégagées des +value ct tres miniscule. je vois ca vraiment tres decevant, un tel secteur doit normalement suivre la tendance mondiale qu'est en plein evolution.....etc, mé en tant qu'investisseur il fo avoir les pieds sur terre, on va pas jetter notre argents n'importe où tt simplement parcq c'est un secteur de nouvelle tecg et nanani nanana (comme disaient les marketeur: si le client demande des t-chirt roses avec des fleur jaunes en plein hiver, il faut le faire sans se poser trop de questions)

et le marché manant dit que c l'immob et pas le hi-tec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imahassan



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: de retour   Mar 22 Jan - 18:21

halima a écrit:
a si forumist garde ton langage de racaille pour toi .. il est bien écrit noir sur blanc que c'est topic d'analyse graphique c'est à dire technique .. alors pourkoi certains parlent de leur métier d'econometre qui fait la grosse tete et un autre qui me parle d'analyse logique des tics qui vont démarrer en 6 mois .. autant parler de mariage
de retour merci halima mais votre problème ce vous ne connaissez mme pas les metiers et vous faire la grosse tete, parlé de la bourse c'est quelque chose très delicate, l'exemple de cette crashe du lundi noir tu pourra jamais l'anticipée mais je vais dire oui je l'ai anticipé avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANALYSE GRAPHIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANALYSE GRAPHIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Argent métal en TLT, configuration graphique excitante
» Charte graphique.
» Logo et polices de caractère...
» TUTO rapide créer une EDM sur Google Docs
» La fed, un schéma de Ponzi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: