Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Investissements étranger à la bourse voit son poid baisser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narl
Admin


Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Investissements étranger à la bourse voit son poid baisser   Jeu 19 Avr - 11:36

· 124 milliards de DH d’investissements étrangers en 2006

· Leur part dans la capitalisation descend à 29,7%

· C’est Maroc Telecom qui les attire le plus

La place casablancaise est toujours aussi séduisante pour les investisseurs étrangers. Selon les statistiques du CDVM, leurs placements ressortent à 124 milliards de DH à fin 2006, soit un bond de 37,8% par rapport à l’année précédente. La quasi-totalité (99,1%) de ces fonds sont détenus par des personnes morales, principalement françaises. Ces dernières concentrent 77% des IDE (investissements directs étrangers) de la place casablancaise.
Cette performance est une résultante naturelle de l’euphorie boursière de l’année dernière, qui s’est traduite par une progression supérieure à 71% des indices. Mais il ne faut pas oublier les prises de participation stratégiques de trois groupes étrangers via des holdings marocains dans trois sociétés cotées. Il s’agit, pour rappel, d’Arcelor dans le capital de Sonasid, des Caisses d’Epargne dans celui du CIH ainsi que la cession par IB Group de ces participations dans IB Maroc (cf. www.Leconomiste.com). Ces opérations ont totalisé plus de 5,6 milliards de DH.
En dépit de ces chiffres concluants, la part des IDE dans la capitalisation boursière a baissé de 6 points sur un an pour s’établir à 29,7% à fin 2006. Elle revient ainsi au même niveau qu’en 2004. Cela est essentiellement lié à la performance de Maroc Telecom. Le titre qui concentre 47% des placements étrangers a sous-performé la croissance des indices boursiers. Il a clôturé l’année dernière sur une performance de +30% seulement, contre +71% pour le Masi.
Toutefois, en valorisant les investissements boursiers de 2006 sur la base des cours de 2005, ils représenteraient 34,1% de la capitalisation boursière, soit un recul de 1,5 point seulement. «Cette baisse a été en partie compensée par les investissements réalisés dans les 10 valeurs nouvellement introduites à la cote en 2006», indique le rapport du CDVM. Ces placements ont en effet totalisé 1,2 milliard de DH, soit 2,6% de la capitalisation des nouvelles recrues de 2006.
Globalement, les participations étrangères stratégiques dans les sociétés cotées se sont sensiblement renforcées. Elles s’établissent à 116 milliards de DH à fin 2006 en hausse de 47,5% par rapport à 2005.
La part de ces placements dans le total des IDE en Bourse passe de 87,2% en 2005 à 93,1% une année plus tard. En clair, les étrangers sont plus nombreux à placer des fonds à long terme sur la place casablancaise. Toutefois, leur part dans la capitalisation boursière s’est dépréciée de 3,4 points à 27,7%. Cette baisse s’explique également pas le décalage entre la performance du marché et celle de Maroc Telecom.
En parallèle, les investissements volatiles des étrangers ne représentent plus que 2% de la capitalisation globale, contre 4,6% en 2005. A noter que le CDVM considère une participation étrangère comme étant stratégique si elle dépasse 4% du capital de la société cotée. Par ailleurs, 99% des placements boursiers étrangers sont conservés au Maroc.
«Seules les valeurs ONA et Maroc Telecom sont conservées hors du Maroc auprès de teneurs de comptes conservateurs affiliés au dépositaire central français Euroclear France», précise le rapport.
En 2006, 20 millions de titres Maroc Telecom ont d’ailleurs été rapatriés à la Bourse de Casablanca suite aux arbitrages opérés sur le titre. Il ne reste plus que 30 millions de titres conservés chez Euroclear.
Qu’est-ce qui a motivé ces arbitrages? Tout au long de 2006, les cours de Maroc Telecom à Casablanca étaient supérieurs à ceux enregistrés à Paris. Les écarts de commissions entre les deux places étant supérieurs à 10%. La majorité de ces transactions (17,7 millions de titres) ont été réalisées entre janvier et juillet 2006, avec une plus value moyenne de 3,3%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marocbourse.goodbb.net
 
Investissements étranger à la bourse voit son poid baisser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bourse Tremplin Emploi
» Question fournisseur étranger
» Le chartisme : Méthodes et stratégies pour gagner en Bourse
» Bourse estudiantine
» Site d’investissements qui rapporte et qui paye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: