Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bourse de Casablanca: L'effondrement???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
badreddi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 7:01

Lydec a rebondi a cause du renouvellement de son contrat de 20 ans avec la ville de casablanca.
Revenir en haut Aller en bas
observer
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 7:03

CDVM
La face cachée de l'«Affaire V900»
Le gendarme de la place boursière a encore du pain sur la planche
Publié le : 02.11.2008 | 14h14


Un nouveau scandale ébranle depuis quelques semaines le microcosme boursier marocain. Le CDVM a encore du pain sur la planche. Alors qu'il devait déjà tirer au clair les éléments provocateurs du krach de la mi-septembre, le régulateur se retrouve face à une nouvelle affaire déclenchée cette fois-ci par le système d'information de la Bourse de Casablanca.








Tout a commencé un certain lundi 3 mars 2008, le jour où la société gestionnaire du marché a basculé vers un système de négociation électronique plus évolué, conçu et mis sur pied en partenariat avec Euronext. Baptisée NSC V900, la nouvelle plateforme de cotation est venue répondre à un besoin pressant.

Car l'ancienne version était soumise perpétuellement au risque de saturation sous l'effet de la croissance exponentielle des flux transactionnels, phénomène perceptible d'ailleurs sur le marché depuis 2006. Le basculement d'un système à l'autre s'est fait en douceur sans qu'aucun incident ne soit repéré au cours des séances suivant le jour du basculement.Il faut savoir que le flux des informations financières diffusées par la société gestionnaire (BVC), accessibles en aval chez les sociétés de bourse, transitent aussi chez une poignée de re-diffuseurs (parmi eux citons les plus connus : Reuters, Bloomberg, Finaccess-Finfinfo, TPS Fin-Moubasher). C'est désormais le dernier-né de ces sites de diffusion d'informations boursières, Boursomaroc.com, lancé et mis en ligne officiellement le 21 avril dernier, qui serait la pièce maîtresse du nouveau scandale.

En diffusant des informations hautement « sensibles », censées être interdites d'accès au public, le site en question a jeté la pierre dans la mare. Pire, presque cinq mois se sont écoulés sans que les autorités du marché, principalement le CDVM, ne parviennent à détecter une aussi grave fuite électronique des données boursières. La faille n'a été révélée qu'au lendemain des fameuses séances des 15 et 16 septembre.
Que s'est-il passé exactement et de quelles informations s'agit-il ? Une source proche du dossier nous raconte sa version des faits.

On apprend ainsi que l'ingénieur local du système V900 aurait « involontairement omis de coder » lors du basculement la case des quantités adossées aux ordres dits « voilés ». Recourir à ce type d'ordre est une pratique courante dans les marchés boursiers : un investisseur qui a l'intention de vendre 1.000 actions X a le droit de n'afficher sur le carnet d'ordre qu'une partie du paquet (100 titres par exemple) et de cacher la partie restante (900 titres dans ce cas précis). Or, suite au défaut de codification, tout ordre voilé devient automatiquement dévoilé et, par conséquent, visible à l'œil nu par les usagers du circuit de diffusion. Outre cette information de taille, les fuites de la plateforme V900 auraient touché également les ordres dits de contrepartie (ordres émis par les sociétés de bourse lorsque celles-ci souhaitent acheter ou vendre des titres pour leur propre compte) et aussi les ordres inscrits dans le cadre des programmes de rachat initiés par les émetteurs de la place.

A priori, Boursomaroc.com ne serait pas le seul à avoir accès à ces informations, étant donné que le même flux, les mêmes données, ajoute notre source, sont disponibles chez l'ensemble des diffuseurs du système de négociation. La fuite de ces informations « sensibles » a donc bien eu lieu au niveau du système de diffusion et non pas au niveau du système de cotation électronique. Constat d'ailleurs confirmé par les ingénieurs d'Euronext dépêchés sur place dans le cadre d'une mission d'audit. « Le V900 continue de fonctionner. En termes de technologie, on ne peut pas faire mieux. Les failles ont été immédiatement régularisées, le prestataire du système a apporté les corrections nécessaires », tient à rassurer, sous couvert de l'anonymat, un membre du Conseil de surveillance de la Bourse de Casablanca. Effectivement, le 17 septembre, les informations en question ont été codifiées et, depuis, elles ne sont plus accessibles sur les écrans des re-diffuseurs. Mais le fait de remettre de l'ordre dans le système n'a pas empêché ce que désormais on appellera « l'Affaire V 900 » de prendre une dimension déontologique, voire politique.

Et pour cause, le Conseil de surveillance de la BVC (composé de patrons de sociétés de bourse et du représentant du ministère des Finances en tant que commissaire du gouvernement) avait décidé, conformément au règlement général de la Bourse, de soumettre l'affaire aux autorités, conformément au règlement général. « C'est une affaire imbriquée. Je ne crois pas qu'elle se limite à quelques problèmes techniques. Comme il s'agissait de faits susceptibles de perturber le fonctionnement du marché, le Conseil a décidé d'informer le ministère des Finances et de solliciter une enquête officielle », précise un patron de société de bourse.
La réaction de l'argentier du Royaume ne s'est pas fait attendre. Salaheddine Mezouar a vite ordonné une enquête approfondie du CDVM auprès des intervenants du marché, y compris la société gestionnaire. L'instruction est toujours en cours, et ce, depuis le 19 septembre.

Elle devrait apporter des réponses claires et précises à deux principales interrogations : jusqu'où s'étend le périmètre de diffusion des informations sensibles faisant l'objet de fuites dans le système V 900 et quelle serait la part de responsabilité des uns et des autres ?
La question du périmètre de propagation est essentielle. C'est à partir de cette délimitation qu'on pourra mesurer l'ampleur des dégâts. La gravité des faits grandira au fur et à mesure que le champ de diffusion sera élargi. Ensuite, il s'agit de suivre l'historique des transactions animées par ces investisseurs privilégiés (particuliers, institutionnels et même les sociétés de bourse) afin de vérifier s'il y a eu ou non usage de ces fuites lequel serait contraire à la déontologie. Cela pose la question de l'avantage que procurent ces informations sensibles à ceux ou à celles qui les détiennent. « Il y a eu une négligence claire et c'est extrêmement gênant. Le fait que les gens aient accès à ces informations crée obligatoirement un déséquilibre. Tous les investisseurs ne sont pas sur le même pied d'égalité », laisse remarquer un patron d'une grosse banque d'affaires de la place. Un avis partagé par un connaisseur des rouages du dispositif électronique de cotation. « Le fait de dévoiler la quantité cachée des ordres voilés ne change certes pas ma décision d'investir, mais c'est un atout de négociation qui permet parfois de changer le prix ». Comme quoi, il se peut que cette affaire de V900 serait à l'origine du krach de la mi-septembre….

On apprend ainsi que l'ingénieur marocain du système V900 aurait «involontairement omis de coder» lors du basculement la case des quantités adossées aux ordres dits «voilés». Recourir à ce type d'ordre est une pratique courante dans les marchés boursiers : un investisseur qui a l'intention de vendre 1.000 actions X a le droit de n'afficher sur le carnet d'ordre qu'une partie du paquet (100 titres par exemple) et de cacher la partie restante (900 titres dans ce cas précis). Or, suite au défaut de codification, tout ordre voilé devient automatiquement dévoilé et, par conséquent, visible à l'œil nu par les usagers du circuit de diffusion.

Outre cette information de taille, les fuites de la plateforme V900 auraient touché également les ordres dits de contrepartie (ordres émis par les sociétés de bourse lorsque celles-ci souhaitent acheter ou vendre des titres pour leur propre compte) et aussi les ordres inscrits dans le cadre des programmes de rachat initiés par les émetteurs de la place. A priori, Boursomaroc.com ne serait pas le seul à avoir accès à ces informations, étant donné que le même flux, les mêmes données, ajoute notre source, sont disponibles chez l'ensemble des diffuseurs du système de négociation. La fuite de ces informations « sensibles » a donc bien eu lieu au niveau du système de diffusion et non pas au niveau du système de cotation électronique. Constat d'ailleurs confirmé par les ingénieurs d'Euronext dépêchés sur place dans le cadre d'une mission d'audit. «Le V900 continue de fonct
ionner. En termes de technologie, on ne peut pas faire mieux.

Les failles ont été immédiatement régularisées, le prestataire du système a apporté les corrections nécessaires », tient à rassurer, sous couvert de l'anonymat, un membre du Conseil de surveillance de la Bourse de Casablanca. Effectivement, le 17 septembre, les informations en question ont été codifiées et, depuis, elles ne sont plus accessibles sur les écrans des re-diffuseurs. Mais le fait de remettre de l'ordre dans le système n'a pas empêché ce que désormais on appellera « l'Affaire V 900 » de prendre une dimension déontologique, voire politique. Et pour cause, le Conseil de surveillance de la BVC (composé de patrons de sociétés de bourse et du représentant du ministère des Finances en tant que commissaire du gouvernement) avait décidé, conformément au règlement général de la Bourse, de soumettre l'affaire aux autorités.

«C'est une affaire imbriquée. Je ne crois pas qu'elle se limite à quelques problèmes techniques. Comme il s'agissait de faits susceptibles de perturber le fonctionnement du marché, le Conseil a décidé d'informer le ministère des Finances et de solliciter une enquête officielle », précise un patron de société de bourse. La réaction de l'argentier du Royaume ne s'est pas fait attendre. Salaheddine Mezouar a vite ordonné une enquête approfondie du CDVM auprès des intervenants du marché, y compris la société gestionnaire, voire le diffuseur en question. L'instruction est toujours en cours, et ce, depuis le 19 septembre.

Elle devrait apporter des réponses claires et précises à deux principales interrogations : jusqu'où s'étend le périmètre de diffusion des informations sensibles faisant l'objet de fuites dans le système V 900 et quelle serait la part de responsabilité des uns et des autres ?
La question du périmètre de propagation est essentielle. C'est à partir de cette délimitation qu'on pourra mesurer l'ampleur des dégâts. La gravité des faits grandira au fur et à mesure que le champ de diffusion sera élargi. Ensuite, il s'agit de suivre l'historique des transactions animées par ces investisseurs privilégiés (particuliers, institutionnels et même les sociétés de bourse) afin de vérifier s'il y a eu ou non usage de ces fuites lequel serait contraire à la déontologie. Cela pose la question de l'avantage que procurent ces informations sensibles à ceux ou à celles qui les détiennent. « Il y a eu une négligence claire et c'est extrêmement gênant.

Le fait que les gens aient accès à ces informations crée obligatoirement un déséquilibre. Tous les investisseurs ne sont pas sur le même pied d'égalité », laisse remarquer un patron d'une grosse banque d'affaires de la place. Un avis partagé par un connaisseur des rouages du dispositif électronique de cotation.
«Le fait de dévoiler la quantité cachée des ordres voilés ne change certes pas ma décision d'investir, mais c'est un atout de négociation qui me permet de gérer le prix ». Comme quoi, il se peut que cette affaire de V900 serait à l'origine du krach de la mi-septembre….






Par Nadia Benyouref et Wadie El Moudden | LE MATIN
Revenir en haut Aller en bas
abk
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 8:06

voila, l'indice est sur sa resistance actuellement. il y a peu de transaction du fait du manque absolu de visibilite sur latendance que va prendre la bourse a partir de ce point. c'est une main de fer entre acheteur et vendeur qui va l'emporter ?

a l'issu de ce duel les investisseurs vont commencer a acheter si l'indice casse la resistance ou vendre pour sauver les billes en cas de repli.
Revenir en haut Aller en bas
newbi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 8:38

merde jai vendu lydec trop top!!! dommage personne na vu ce rebond venir, ils sont ou nos analystes???
Revenir en haut Aller en bas
badreddi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 9:45

Mr Newbi, Ces temps çi , c'est le brouillard à la bourse de casa. le meilleur des analystes ne peut rien prédire pour nous tous. tout le monde a perdu les repères .
Pour lydec je garde encore mes 60 titres en attendant un prix de 330 - 350dh inchallah .
Revenir en haut Aller en bas
newbi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 10:02

tu es un peut trop optimiste , cest pas pour demain lydec a 350dh... bonne chance quand meme Smile
Revenir en haut Aller en bas
Marouane



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Lun 3 Nov - 15:07

Mais ADI à 1200 je crois que ca va trop tarder en tout cas moi je suis optimiste. je me donnes trois à quatre moi pour atteindre ce niveau. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
badreddi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 1:27

La bourse c'est la fixation par soi-même des objectifs (prix d'achat, prix de vente, profit, perte parfois, etc...) et avant tout l'optimisme et la patience

Mr Marouane, je te conseille si tu as encore un peu d'argent à investir d'acheter d'autres titres ADI pour réduire ton prix d'achat moyen. comme ça dans 2 ou 3 mois tu peux, peut être, faire un petit profit.
Revenir en haut Aller en bas
Marouane



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 1:35

Merci pour le conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imad
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 2:08

a votre avis quelle sont les actions pour des plus value à court terme ??? alien alien
Revenir en haut Aller en bas
HAMIDO
Invité
avatar


MessageSujet: MX?   Mar 4 Nov - 2:37

svp trés chers, que signifie MX sur les carnets d'ordre?!
merci bcp
Revenir en haut Aller en bas
VAW
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 2:44

Personnellement je spécule avec les actions les plus dangereuses de la bourse
à savoir ADDOHA / ADI/ ATTIJARI/ BMCE/ SALAFIN/ SNEP/ LYDEC
mais il ne faut pas s’attendre à des profits énormes c’est une GAMILA de maximum
1.5% ou une perte de 0.5 %. Moi je ne conseille pas de garder ADI mais de l’acheter
et de la vendre plusieurs fois.
A vous mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
raja-isc
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 2:56

Bonjour,

Comme VAW, j'achète ADH, ADI, BCE, ATW en plus de IAM, LAC et ATL.

La semaine dernière, sur ces valeurs et sur un portefeuille de VN=500 000, j'ai réalisé une plus value de 4739 dh.

bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
samurai
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 3:06

C'est un bon début de séance .. commencer à +0.81% c'est un bon undicateur que la chasse aux bonnes affaires à commencer ..
Revenir en haut Aller en bas
samurai
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 3:21

Avis aux ptits porteurs attention ya trop d'ordres voilé en achat sur addoha .. on passe une quantité de "1" à l'achat alors que derière ya des milliers de titres en demandes .. ne vous faites pas avoir
Revenir en haut Aller en bas
lol
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 3:26

voila le jeu de 1, ordre d'addoha
Achat ........................Vente
Qté ......Cours ........Cours......... Qté
1 ......... 142.65..... 143.00 ......800
201..... 142.60 ...... 143.30 .....120
1 ........ 142.55 ......143.45 .....90
11 ....... 142.50...... 143.50 ....15
1 ......... 142.40 ...... 144.00 .... 300
Revenir en haut Aller en bas
lol
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 3:27

voila le jeu de 1, ordre d'addoha
Achat ........................Vente
Qté ......Cours ........Cours......... Qté
1 ......... 142.65..... 143.00 ......800
201..... 142.60 ...... 143.30 .....120
1 ........ 142.55 ......143.45 .....90
11 ....... 142.50...... 143.50 ....15
1 ......... 142.40 ...... 144.00 .... 300
Revenir en haut Aller en bas
mario
Invité
avatar


MessageSujet: Transfert d'actions   Mar 4 Nov - 7:45

J'ai des actions snp sur trois comptes chez la même banque...
Est ce que je peux les consolider sur mon compte ?
en concret, est ce que le transfert d'actions est possible ?? merci
Revenir en haut Aller en bas
lol
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 8:04

salut,
tout le monde suit les elections d usa.
koi de neuf a propos LYDEC " le renouvellement de son contrat de concession avec la ville de Casablanca"??.
Revenir en haut Aller en bas
lol
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 8:08

svp, qu'il est votre point de vue de l'action lydec??
je l'achete oui ou non??
Revenir en haut Aller en bas
bosr
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mar 4 Nov - 9:06

trop tard pour lydec prise de bénéf déja démarer
Revenir en haut Aller en bas
hamidou
Invité
avatar


MessageSujet: cmt   Mar 4 Nov - 17:09

slt mes amis
svp un conseil pour cmt
merci
Revenir en haut Aller en bas
dalibourse

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: victoire   Mar 4 Nov - 23:47

Sur le même sillage des marchés d'Asie, la bourse de Casablanca va réagir positivement, portées par un sentiment d'optimisme après la victoire historique du démocrate Barack Obama à l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Le changement est déjà là grâce à ce choix. Maintenant il faut profiter de cette situation car la bourse anticipe toujours. La journée du mercredi 5 novembre 2008 va être décisive car tous les investisseurs indécis vont vouloir revenir à la chasse et profiter de la situation et donc on assistera à plus de volume et de couleur. A vous de saisir les bonnes occasions.

Bonne chance mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergent
Invité
avatar


MessageSujet: adi   Mer 5 Nov - 1:29

Bonjour camarades,
J'espere que sa sera que du vert aujourdhui................. afro
repos. Cool
Revenir en haut Aller en bas
insthana
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   Mer 5 Nov - 2:10

bonjour
vous avez vu le cac 40 que du rouge
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bourse de Casablanca: L'effondrement???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourse de Casablanca: L'effondrement???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» C’est officiel : l’effondrement du système est imminent !
» Bourse Tremplin Emploi
» Le chartisme : Méthodes et stratégies pour gagner en Bourse
» Bourse estudiantine
» ouverture bourse russe pour or et pétrole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: