Maroc bourse

Forum sur la bourse de Casablanca
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rumeur rachat Lessieur par Savola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narl
Admin


Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Rumeur rachat Lessieur par Savola   Jeu 10 Mai - 12:39

Le groupe Ona a fait fort. Mercredi 2 mai, il se fendait d’un communiqué (voir annonce en page 36) démentant la rumeur du rachat de sa filiale Lesieur Cristal par le groupe saoudien Savola. Le communiqué signé à la foispar Ona et la SNI, tous deux actionnaires de Lesieur (respectivement à hauteur de 55% et 21%) est sans équivoque. On y lit : «Ces rumeurs ne sont basées sur aucun fait réel, il n’y a pas eu, et il n’y aura pas de rapprochement ou de négociations avec l’entreprise Savola». Dans la foulée, le communiqué se veut menaçant en ajoutant : «Ona et SNI se réservent la faculté d’engager toute poursuite à l’encontre de toute personne ou entité dont la responsabilité dans la diffusion de cette rumeur serait établie». Retour sur l’histoire.

Tout a commencé, il y a quelques jours, lorsqu’une rumeur insistante concernant des tractations entre les deux groupes a été relayée par un journal de la place. Celui-ci annonçait en effet des discussions pour la reprise du leader national du secteur oléicole par l’une des principales entreprises industrielles du Royaume d’Arabie Saoudite, le groupe Savola, dont la filiale marocaine, Savola Maroc SA, opère, depuis juillet 2004, sur le marché marocain des huiles, et constitue, de fait, un challenger sérieux pour Lesieur. Lundi 30 avril, et en dépit d’une activité quelque peu ralentie par un week-end prolongé, le tout Casablanca économique ne parlait que de cette vente. Des sources bien informées affirmaient que l’opération avait déjà eu lieu.

Chez les deux opérateurs, bien entendu, le son de cloche est différent. Chez Lesieur Cristal, on dément l’opération de cession, alors que du côté de Savola Maroc SA, on entretient plutôt le flou. Son directeur général, Zakaria Aâkil, joint au téléphone par La Vie éco, indique ne pas être au courant et que si négociations il y a, elles ne se font pas à son niveau. Au siège du groupe Savola à Jeddah, Zouheir Oudghiri, vice-président du groupe, est demeuré injoignable...

Certains y ont vu une tentative pour déstabiliser Lesieur
Même la communication en interne varie. Vendredi 27 avril, déjà, Ahmed Rahhou, PDG de Lesieur Cristal, a, selon une source sûre, tenu une réunion avec Saâd Bendidi, le président d’Ona, avant d’informer son personnel, par le biais d’une circulaire interne, de l’inexistence de toute négociation entre les deux entreprises pour la cession de Lesieur Cristal. Une opération de communication est nécessaire, les employés de la filiale de l’Ona affichant une fébrilité perceptible. L’opération aura-t-elle suffi ? Non, pas plus que le communiqué d’Ona, affirment plusieurs sources au sein de l’entreprise. Il faut dire que s’il y a cession, la pilule sera dure à avaler car, pour les employés, c’est une question de fierté : leur entreprise est leader sur le marché et «ne peut être reprise par le tout dernier opérateur arrivé sur le marché marocain, étranger, qui plus est !».

Du côté de Savola Maroc SA, les responsables ont, selon des employés de la société, réuni le personnel, lundi 30 avril, pour l’informer de l’avancement de la transaction! Le patron de l’entreprise, lui, reste muet sur cette question.

Au-delà de la confidentialité, une question reste posée : pourquoi le premier groupe privé national céderait-t-il une de ses principales filiales, de surcroît leader du secteur oléicole avec 60% de part de marché ? Est-ce pour des raisons économiques ou s’agit-il d’une stratégie de recentrage ?

Sur le plan économique, plusieurs observateurs avaient avancé, en 2006 déjà, que la stratégie de Savola Maroc SA, accusée de faire du dumping, visait l’affaiblissement de Lesieur Cristal en vue de sa reprise. Depuis l’arrivée du groupe saoudien au Maroc, l’opérateur historique a perdu du terrain. Son chiffre d’affaires a baissé de 6%, passant de 3,7 millards de DH en 2004 à 3,4 milliards en 2005. Sa part de marché a également reculé, passant de 67% à 62% et, surtout, son bénéfice a chuté de manière notable. En 2006, si l’entreprise a enregistré une amélioration de son chiffre d’affaires, ses gains ont baissé et sa marge nette également. Est-ce une raison suffisamment forte pour envisager la cession ?

D’autres voyaient dans cette vente le premier pas d’une stratégie visant, pour Ona, à se délester des entreprises de sa branche agroalimentaire (Lesieur, Centrale laitière, Bimo...) pour raisons d’érosion de compétitivité. L’affaire semble aujourd’hui close, quoique nombre d’opérateurs restent sceptiques, avançant que la publication d’un démenti obéit en fait à des considérations légales (Lesieur étant coté en Bourse) et que le scénario de cession, qui donnerait naissance a un géant contrôlant 80% du marché et pesant 3 milliards de DH de chiffre d’affaires, est toujours possible, alors que d’autres estiment que toute l’opération n’était qu’une tentative pour déstabiliser Lesieur. Tentative de qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marocbourse.goodbb.net
 
Rumeur rachat Lessieur par Savola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rachat des années d'études ?
» Rachat d'un hôtel
» dde d'aide compta // crédit-vendeur pour rachat de stock
» Rachat de carte Cadeau
» rachat d'entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc bourse :: Bourse de Casablanca :: Actualité de la bourse de Casablanca-
Sauter vers: